Don de livres à la bibliothèque de l’Inspection de l’Enseignement Primaire de Bouaké

La Fondation Children Of Africa a équipé la bibliothèque de l’Inspection de l’Enseignement primaire de Bouaké, le jeudi 28 mars 2013. Ce sont plus d’un millier d’ouvrages de divers nature qui ont été offerts à  cette inspection par  la Fondation de Madame Dominique Ouattara.

La  cérémonie de remise de don s’est déroulée à l’occasion de la cérémonie de départ du Bibliobus de Children Of Africa.

Ainsi,  après plus de 5 mois passés à écumer les quartiers de Bouaké et plus de 20.000 enfants qui l’ont fréquenté, Le bibliobus de la Fondation Children Of Africa a rangé ses livres pour Korhogo. Et pour se conformer à la tradition, toute cérémonie de départ du bus est une occasion de célébration du livre et de la culture.

Pour cette occasion, c’est l’enceinte du groupe scolaire Bassa situé au quartier Air France de Bouaké qui a accueilli les festivités du départ du bus de la Fondation. L’équipe de Children Of Africa conduite par Mme Cissé Aïssatou a mis les bouchées doubles pour marquer d’une pierre blanche cette cérémonie. Des poèmes et des échanges sur les bienfaits de la lecture ont meublé ces festivités. A cet effet, l’écrivain-poète Toh Bi Emmanuel a échangé avec les enfants sur l’importance de la lecture. Un moment de partage et de culture que les enfants qui ont pris d’assaut la cours de l’école, ont pu apprécier à sa juste valeur. Mme Cissé Aïssatou, responsable de l’éducation à la fondation, par ailleurs, représentante de Mme Nadine Sangaré a saisi l’opportunité de cette cérémonie pour faire le bilan du passage du bus à Bouaké. Ainsi, elle a révélé que ce sont plus de 20.000 enfants qui ont fréquenté le Bibliobus. Elle a, en outre, expliqué par le menu aux tout-petits les missions de la Fondation de Mme Dominique Ouattara. Selon elle, c’est n’est un secret pour personne que Mme Dominique Ouattara travaille pour le bien-être des enfants. Et ce, depuis officiellement la création en 1998 de son ONG humanitaire. Poursuivant, elle a relevé que c’est justement cet amour pour les tout-petits qui a poussé Mme Dominique Ouattara, fondatrice de Children Of Africa, a lancé en 2008, le Bibliobus. Ce premier bus avait pour mission d’aller essentiellement vers les enfants du District d’Abidjan. C’est finalement en février 2012 qu’un second bus a été lancé pour les villes de l’intérieur du pays. Selon Mme Cissé Aïssatou, le bibliobus contient plus de 3.000 livres, deux ordinateurs avec connexion internet, des vidéoprojecteurs et des dessins animés pour égayer les enfants. Rappelons que dans la matinée, la délégation de la Fondation a offert des livres à la bibliothèque de l’inspection de l’Enseignement Primaire de Bouaké situé au quartier Air-France. Ce sont plus de 300 livres de nature diverses que la Fondation de Mme Dominique Ouattara a offert à cette bibliothèque.

Lancement des travaux de construction du centre d’accueil pour les enfants en difficulté de Bouaké

Dans neuf (09) mois, le deuxième  centre d’accueil pour les enfants en difficulté  de la Fondation Children Of Africa sortira de terre à Bouaké, la capitale de la région de Gbêkê. Après celui de Soubré, inauguré en début d’année, ce deuxième centre d’accueil viendra porter à deux  les structures spécialisées que la Fondation de Madame Dominique Ouattara a projeté de construire pour lutter contre les pires formes de travail des enfants.

Les travaux de construction de ce deuxième centre ont été officiellement lancés, le jeudi 04 octobre 2018, à Bouaké en présence de M. Katou Bony Francis, secrétaire de préfecture de Bouaké, le Dr Son Jérôme, chef de projet de la Fondation Children Of Africa et représentant de Madame Dominique Ouattara et de plusieurs élus et cadres de la ville de Bouaké.

Pour le Dr Son Jérôme, représentant de Madame Dominique Ouattara, la justification de la construction du plus grand centre d’accueil pour les enfants en difficulté se trouve dans le fait que la ville de Bouaké est une plaque tournante de la traite et de l’exploitation des enfants.  Selon ce dernier, la construction de ce centre vient renforcer les liens d’affection que l’épouse du chef de l’Etat n’a jamais cessé de témoigner à la capitale du centre du pays.  Selon lui, ce centre, après celui de Soubré, vient matérialiser l’engagement de Madame Dominique Ouattara à améliorer les conditions de vie des enfants victimes de traite et d’exploitation.  Il a terminé en révélant que les travaux de construction du troisième centre d’accueil pour les enfants en difficulté seront lancés à Ferkessédougou, un mois seulement après le début de ceux  de Bouaké.

Katou Bony Francis, secrétaire de préfecture de Bouaké a tenu à remercier la Fondatrice de Children Of Africa pour son soutien depuis de nombreuses années pour le bien-être des enfants en général et des enfants en difficulté en particulier. Pour lui, à travers la construction de centre, l’épouse du chef de l’Etat va permettre aux enfants en difficulté de bénéficier de leur droit à la vie.

Djibo Youssouf Nicolas, maire de Bouaké a rappelé les nombreuses actions de la Présidente de Children Of Africa pour les femmes et les enfants de Bouaké. Selon le maire Djibo Nicolas, la ville de Bouaké est désireuse de rentrer de plain-pied dans  l’émergence prônée par le Président Alassane Ouattara. C’est justement dans ce cadre, qu’il a apprécié à sa juste valeur le lancement des travaux de construction de centre d’accueil.

Le Centre de réinsertion des mineurs de Bouaké célèbre ses premiers diplômés

Le Centre de Réinsertion des Mineurs de Bouaké a ses premiers diplômés.

Après seulement dix (10) mois d'existence, Madame Dominique Ouattara, Présidente de la Fondation Children Of Africa, initiatrice du Centre de Réinsertion des Mineurs de Bouaké peut se réjouir d’avoir contribué à améliorer la vie des enfants en conflit avec la loi.

En effet, sur un total de 49 pensionnaires âgés de 14 à 17 ans admis le 15 décembre 2019 dans cette infrastructure, 30 mineurs (15 filles et 15 garçons) de la première promotion ont, au cours de leur séjour, appris des métiers et suivis des formations. Cet apprentissage a eu pour conséquence heureuse d’opérer des changements notables dans leurs habitudes et leur comportement. Ainsi, le vendredi 09 octobre 2020, lors de la journée porte-ouverte du Centre de Réinsertion des Mineurs de Bouaké, ils ont été célébrés en recevant des diplômes de fin de formation, pour la qualité du travail réalisé  durant  leur séjour.

Au nom de la Première Dame, Mme Béatrice Durand a indiqué que ce joyau offert et inauguré par Mme Dominique Ouattara, Présidente de la Fondation Children Of Africa,  a pour mission de recevoir des adolescents des deux sexes en conflit avec la loi. Il a une capacité d'accueil de 80 places, et vise à leur assurer une formation socioprofessionnelle pour un nouveau départ dans la société. Elle s'est donc réjouie des résultats déjà obtenus en si peu de temps.  «En plus d'un encadrement exceptionnel, vous avez appris un métier. Que cette formation reste toujours votre outil pour vous en sortir par le travail. Soyez des guides, des ambassadeurs. Mme Dominique Ouattara est fière de vous. Ne baissez jamais les bras », a dit Mme Béatrice Durand.

Heureuse de ce bond qualitatif, la Directrice de la protection judiciaire de l'enfance et de la jeunesse, Mme Goun Koffi Adjoua Marguerite a indiqué que cela est à mettre à l'actif de la Première Dame qui a gracieusement offert ce centre, des partenaires et de l'ensemble du personnel qui y travaille nuit et jour sans relâche. C'est pourquoi, elle a demandé aux enfants de rester des modèles. «Pendant dix mois, vous avez vécu utile ensemble, vous avez tissé des liens de fraternité et d'amitié, vous avez repris confiance en vous-même, vous avez appris un métier et vous ne retournez pas à votre passé même si vous regagnez vos familles d'origine respectives. Vos éducateurs se sont dévoués pour vous reconstruire les liens familiaux, vous enseigner les règles du vivre ensemble et travailler à votre réinsertion. C'est une base qu'il va vous falloir fructifier », a t- elle martelé.

Premier responsable dudit centre, le Directeur de l'établissement, Konan Bergson a salué les pensionnaires qui ont fait des merveilles dans les domaines de l'informatique, de la coiffure, le métier à tisser et le jardinage de potager. Il a tenu à rassurer que ces enfants ne seront pas sans accompagnement. «Ils bénéficieront d'un suivi post formation durant 6 mois de sorte à consolider leurs acquis et les rendre autonomes», a rassuré le Directeur.

Au nom des récipiendaires, l'honneur est revenu à N'Da Amenan Victorine d'exprimer sa reconnaissance et son infinie gratitude à la présidente de la Fondation Children of Africa qui leur a donné l'opportunité «d'une nouvelle vie ».

Un défilé, une visite des stands et du centre ont mis fin à la cérémonie.