Inauguration du centre d’accueil pour enfants en détresse de Soubré

La Première Dame, Dominique Ouattara a procédé à l’inauguration du centre d’accueil pour enfants en détresse de Soubré. La cérémonie d’inauguration de ce centre s’est déroulée dans l’enceinte de ladite structure, le jeudi 07 juin 2018, en présence Monsieur Jean-Claude Kouassi, Ministre de l’Emploi et de la Protection Sociale, Président du Comité Interministériel de lutte contre la Traite, l’Exploitation et le Travail des Enfants (CIM), Madame Mariatou Koné, Ministre de la Famille, de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité et vice-Présidente du CIM, des représentants des institutions  et des ONG engagés dans la lutte contre le travail des enfants et des populations de Soubré.

Construit par la Fondation Children Of Africa, ce  centre est le premier des trois (03) que l’ONG de Madame Dominique Ouattara a prévu de construire à Soubré, Bouaké et Ferkéssédougou.  Sa réalisation vient apporter une réponse adéquate à la question de l’absence de structure de transit et d’encadrement  pour les enfants victimes de traite et d’exploitation en Côte d’Ivoire avant leur intégration dans leur  famille d’origine.  Aujourd’hui, il est donc désormais possible de prendre en charge convenablement les enfants arrachés des mains des trafiquants.

Après l’Hôpital Mère-Enfant, la réalisation de ce premier  centre d’accueil pour enfants victimes de  traite et d’exploitation  de Soubré vient apporter d’une part un souffle dynamisant à la lutte contre le travail des enfants dans cette zone de forte production de cacao, et d’autres part, il vient démontrer l’importance de l’engagement de Madame Dominique Ouattara dans son combat pour l’amélioration de la vie et à la défense des droits des enfants.

Un engagement traduit par Madame Dominique Ouattara, Présidente de la Fondation Children Of Africa, lors de son  discours, à travers  l'énumération des mesures prises pour la remédiation du phénomène de la traite, de l’exploitation et du travail des enfants. La Présidente du CNS a également tenu à mettre en exergue l’importance et l’impact positif de la réalisation de ce centre d’accueil sur la lutte contre les pires formes de travail des enfants.

« Nous nous sommes penchés aussi sur la protection et l’assistance, qui constitue un autre axe important. En effet, il était primordial d’arriver à prendre en charge en toute sécurité, les enfants victimes de traite et d’exploitation, une fois arrachés aux mains des trafiquants. La réalisation de cet objectif passait nécessairement, par la construction d’un centre d’accueil adapté à la réintégration sociale et à la prise en charge des enfants victimes. L’objectif visé étant de favoriser leur encadrement psychologique, et leur réintégration à la cellule familiale », a-t-elle précisé.  En outre, Madame la Première Dame a lancé un appel aux partenaires engagés dans la lutte contre le travail des enfants pour l’accentuation de la lutte contre ce phénomène. « Pour le bien-être et l’épanouissement de nos enfants, aucun sacrifice n’est trop grand, c’est pourquoi, je voudrais lancer un appel solennel à tous nos partenaires, afin que les efforts en vue de l’élimination des pires formes de travail des enfants dans notre pays, soient accentués », a-t-elle plaidé. Pour l’épouse du chef de l’Etat cela passe par le renforcement de l’accès à l’école de tous les enfants vivant en Côte d’Ivoire et par l’amélioration des conditions de vies des producteurs.

Le Centre d’accueil pour enfants en détresse de Soubré a été construit sur un terrain d’une superficie d’un hectare. Il offre une capacité d’accueil de 64 lits au total, soit deux dortoirs de 32 lits pour les filles, et deux dortoirs de 32 lits pour les garçons. Il dispose également de bureaux de direction, d’un centre médico-social, ainsi que de plusieurs salles de classe et d’ateliers de formation. Les enfants ont aussi une salle multimédia, une bibliothèque, d’une cantine, d’une salle polyvalente et d’un terrain de sport.  Une visite guidée du centre a mis  fin à la cérémonie d’inauguration.